Erweiterte
Suche ›

Le pouvoir de l’absent

Les avatars de l’anticommunisme au Congo (1920–1961)

Buch
91,00 € Preisreferenz Lieferbar in 2-3 Tagen

Kurzbeschreibung

De 1920 à 1961, à l’Est et à l’Ouest, réalités et fantasmes s’entremêlent au sujet du communisme au Congo belge, tant chez ses partisans que chez ses détracteurs. Cet ouvrage met au clair les enjeux de sa présence et de son combat ainsi que l’instrumentalisation de ce concept comme promesse, comme menace ou comme ferment identitaire.

Details
Schlagworte
Autor
Hauptbeschreibung

Titel: Le pouvoir de l’absent
Autoren/Herausgeber: Anne-Sophie Gijs
Aus der Reihe: Outre-Mers
Ausgabe: Neuausgabe

ISBN/EAN: 9782875743114

Seitenzahl: 1.020
Format: 22 x 15 cm
Produktform: Taschenbuch/Softcover
Gewicht: 1,400 g
Sprache: Französisch

Docteure en histoire, Anne-Sophie Gijs est chargée de cours invitée à la Faculté de Philosophie, Arts et Lettres et à la Faculté de Sciences politiques, économiques et sociales de l’Université catholique de Louvain (Belgique). Ses enseignements portent sur l’histoire de la construction européenne, le pluralisme et la diversité culturelle en Europe, et les relations avec l’Outre-Mer aux 19e et 20e siècles. Ses recherches actuelles analysent l’impact de la politisation des relations entre l’Union européenne et l’Afrique, sous les angles diplomatiques, sécuritaires et de coopération au développement.

Cet ouvrage a reçu le prix du Centre des Archives communistes en Belgique, « Prix CARCOB 2015 » Obscures mouvances religieuses, remuants syndicats, espions industriels, étrangers comploteurs ou étoiles nationalistes ascendantes… Entre 1920 et 1961, le visage du « péril rouge » au Congo fut protéiforme. Cet ouvrage entend mettre au clair, d’une part la réalité et le degré de dangerosité du communisme au Congo, et d’autre part les enjeux liés à son combat, à travers les variations qu’ils connurent, au gré de la conjoncture politique, économique et sociale interne à la Belgique et sa colonie, mais aussi de la configuration de « l’échiquier » international. Confrontant archives, travaux et témoignages inédits, notre analyse démontre que malgré son échec à s’implanter in fine au Congo, le communisme n’en a pas moins exercé un pouvoir mobilisateur surprenant par toutes les répercussions et les réalisations que sa peur a engendrées. On peut dès lors parler de « pouvoir de l’absent », et ce, dans une pléiade de domaines : sphères policières et militaires, rouages diplomatiques et économiques, enjeux politiques et identitaires. Recourant aux notions de « mythe » dans l’édification d’un Lumumba communiste ou de « bouc émissaire » comme régulateur de crise, notre étude se conclut plus largement sur les mécanismes humains à l’œuvre dans l’identification d’un ennemi déstabilisateur, puis dans son élimination, censée apporter un apaisement ou une accréditation symboliques.

buchhandel.de - Newsletter
Möchten Sie sich für den Newsletter anmelden?


Bitte geben Sie eine gültige E-Mail-Adresse ein.
Lieber nicht